Управление финансами
документы

1. Акт выполненных работ
2. Акт скрытых работ
3. Бизнес-план примеры
4. Дефектная ведомость
5. Договор аренды
6. Договор дарения
7. Договор займа
8. Договор комиссии
9. Договор контрактации
10. Договор купли продажи
11. Договор лицензированный
12. Договор мены
13. Договор поставки
14. Договор ренты
15. Договор строительного подряда
16. Договор цессии
17. Коммерческое предложение
Управление финансами
егэ ЕГЭ 2017    Психологические тесты Интересные тесты   Изменения 2016 Изменения 2016
папка Главная » ЕГЭ 2017 » Французский язык » Чтение
1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10

Прочитайте текст и выполните задания А15

А21. В каждом задании обведите цифру 123 или 4, соответствующую выбранному Вами варианту ответа.

La punition

  Qu'est-ce que tu m'as dit? m'a dit maman.

Moi, j'étais très fâché, alors, j'ai dit à maman ce que je lui avais dit, et maman m'a dit:

  Puisque c'est comme ça, pas de glace aujourd'hui!

Alors ça c'était terrible, parce que tous les jours à quatre heures et demie, il y a un marchand de glaces qui passe devant la maison avec sa petite voiture et une sonnette, et maman me donne des sous pour m'acheter une glace, et il y en a au chocolat, à la vanille, à la fraise et à la pistache et moi je les préfère toutes, mais à la fraise et à la pistache c'est chouette parce que c'est rouge et vert.

Je me suis mis à pleurer et j'ai dit que si je ne pouvais pas avoir de glace, je me tuerais.

  Qu'est-ce qui se passe ici? a demandé papa.
  Il se passe, a dit maman, que ton fils a été très méchant et désobéissant avec moi, et que je l'ai puni. Il n'aura pas de glace aujourd'hui.
  Tu as très bien fait, a dit papa. Nicolas! Tais- toi! Cesse de pleurer, ça ne servira à rien; une bonne leçon ne te fera pas de mal.

Alors moi je suis sorti de la maison, je me suis assis dans le jardin. Papa est venu dans le jardin, avec son journal, il m'a regardé, et puis il s'est assis dans la chaise longue. De temps en temps, il baissait son journal pour me regarder, et puis il a dit: Ne reste pas au soleil, Nicolas. Mets-toi à l'ombre. Il passe à quelle heure, ce fameux marchand de glaces? m'a demandé papa.

  A quatre heures et demie, j'ai dit.

Papa a regardé sa montre, il a soupiré, il a repris son journal, et puis il l'a baissé, et il m'a dit: Pourquoi es-tu méchant comme ça, Nicolas? Tu crois que ça nous fait plaisir à maman et à moi de te punir?

Alors, je me suis mis à pleurer, j'ai dit que c'était pas juste, et que je ne l'avais pas fait exprès. Papa m'a caressé la tête, et il m'a dit: Ecoute Nicolas, je vais aller parler à ta mère. Après, tu iras lui demander pardon, et tu lui promettras de ne plus jamais recommencer. D'accord?

Alors papa est entré dans la maison, et puis, j'ai entendu crier dans la maison, et papa est revenu dans le jardin, tout rouge, il s'est assis dans sa chaise longue, il a repris son journal, et puis il l'a chiffonné et il l'a jeté par terre. Et puis il m'a regardé et il a crié: Ah, et puis laisse-moi tranquille avec ta glace! Tu n'avais qu'à être sage. Maintenant on n'en parle plus! Compris?

Et puis maman est sortie de la maison avec son filet à provisions.

  Je vais faire des courses pour le dîner, a dit maman, et que je n'apprenne pas que tu as offert une glace à ton fils pendant mon absence! C'est très sérieux! Si nous cédons maintenant, cette leçon ne servira à rien! Il faut qu'il comprenne une fois pour toutes qu'il n'a pas le droit de dire et de faire n'importe quoi!

Pendant le dîner, personne ne parlait parce que tout le monde était fâché avec tout le monde. Et puis, maman m'a regardé, et elle m'a demandé:

  Bon, Nicolas, tu vas être gentil, maintenant? Tu ne feras plus jamais de peine à ta maman?

Moi, j'ai pleuré un coup et puis j'ai répondu que je serais gentil, parce que c'est vrai, je l'aime bien, maman.

Alors maman s'est levée, elle est allée à la cuisine, et elle est revenue en rigolant, et en apportant une grande glace à la fraise dans une assiette!

Moi, j'ai couru embrasser maman, je lui ai dit qu'elle était la plus chouette maman du monde, et de la glace, j'en ai eu des tas et des tas. Parce que papa n'en a pas voulu. Il est resté là assis, en regardant maman avec des gros yeux ronds.

D’après Sempé et Goscinny «Les bêtises du Petit Nicolas»

Comment le père, a-t-il essayé de régler le conflit?

    1) 

Il a acheté des glaces à toute sa famille.

    2) 

Il est allé parler à son voisin.

    3) 

Il est parti de la maison.

    4) 

Il est allé parler à sa femme.



Внимание!

Если Вам полезен
этот материал, то вы можете добавить его в закладку вашего браузера.

добавить в закладки

Прочитайте текст и выполните задания А15

А21. В каждом задании обведите цифру 123 или 4, соответствующую выбранному Вами варианту ответа.

La punition

  Qu'est-ce que tu m'as dit? m'a dit maman.

Moi, j'étais très fâché, alors, j'ai dit à maman ce que je lui avais dit, et maman m'a dit:

  Puisque c'est comme ça, pas de glace aujourd'hui!

Alors ça c'était terrible, parce que tous les jours à quatre heures et demie, il y a un marchand de glaces qui passe devant la maison avec sa petite voiture et une sonnette, et maman me donne des sous pour m'acheter une glace, et il y en a au chocolat, à la vanille, à la fraise et à la pistache et moi je les préfère toutes, mais à la fraise et à la pistache c'est chouette parce que c'est rouge et vert.

Je me suis mis à pleurer et j'ai dit que si je ne pouvais pas avoir de glace, je me tuerais.

  Qu'est-ce qui se passe ici? a demandé papa.

  Il se passe, a dit maman, que ton fils a été très méchant et désobéissant avec moi, et que je l'ai puni. Il n'aura pas de glace aujourd'hui.

  Tu as très bien fait, a dit papa. Nicolas! Tais- toi! Cesse de pleurer, ça ne servira à rien; une bonne leçon ne te fera pas de mal.

Alors moi je suis sorti de la maison, je me suis assis dans le jardin. Papa est venu dans le jardin, avec son journal, il m'a regardé, et puis il s'est assis dans la chaise longue. De temps en temps, il baissait son journal pour me regarder, et puis il a dit: Ne reste pas au soleil, Nicolas. Mets-toi à l'ombre. Il passe à quelle heure, ce fameux marchand de glaces? m'a demandé papa.

  A quatre heures et demie, j'ai dit.

Papa a regardé sa montre, il a soupiré, il a repris son journal, et puis il l'a baissé, et il m'a dit: Pourquoi es-tu méchant comme ça, Nicolas? Tu crois que ça nous fait plaisir à maman et à moi de te punir?

Alors, je me suis mis à pleurer, j'ai dit que c'était pas juste, et que je ne l'avais pas fait exprès. Papa m'a caressé la tête, et il m'a dit: Ecoute Nicolas, je vais aller parler à ta mère. Après, tu iras lui demander pardon, et tu lui promettras de ne plus jamais recommencer. D'accord?

Alors papa est entré dans la maison, et puis, j'ai entendu crier dans la maison, et papa est revenu dans le jardin, tout rouge, il s'est assis dans sa chaise longue, il a repris son journal, et puis il l'a chiffonné et il l'a jeté par terre. Et puis il m'a regardé et il a crié: Ah, et puis laisse-moi tranquille avec ta glace! Tu n'avais qu'à être sage. Maintenant on n'en parle plus! Compris?

Et puis maman est sortie de la maison avec son filet à provisions.

  Je vais faire des courses pour le dîner, a dit maman, et que je n'apprenne pas que tu as offert une glace à ton fils pendant mon absence! C'est très sérieux! Si nous cédons maintenant, cette leçon ne servira à rien! Il faut qu'il comprenne une fois pour toutes qu'il n'a pas le droit de dire et de faire n'importe quoi!

Pendant le dîner, personne ne parlait parce que tout le monde était fâché avec tout le monde. Et puis, maman m'a regardé, et elle m'a demandé:

  Bon, Nicolas, tu vas être gentil, maintenant? Tu ne feras plus jamais de peine à ta maman?

Moi, j'ai pleuré un coup et puis j'ai répondu que je serais gentil, parce que c'est vrai, je l'aime bien, maman.

Alors maman s'est levée, elle est allée à la cuisine, et elle est revenue en rigolant, et en apportant une grande glace à la fraise dans une assiette!

Moi, j'ai couru embrasser maman, je lui ai dit qu'elle était la plus chouette maman du monde, et de la glace, j'en ai eu des tas et des tas. Parce que papa n'en a pas voulu. Il est resté là assis, en regardant maman avec des gros yeux ronds.

D’après Sempé et Goscinny «Les bêtises du Petit Nicolas»

 

Comment la mère de Nicolas, a-t-elle réagi à cette démarche de son mari?

    1) 

Elle a consenti de pardonner Nicolas.

    2) 

Elle a interdit à son mari d’acheter des glaces à Nicolas.

    3) 

Elle a pleuré d’émotion.

    4) 

Elle a ri de bonheur.

Прочитайте текст и выполните задания А15

А21. В каждом задании обведите цифру 123 или 4, соответствующую выбранному Вами варианту ответа.

La punition

  Qu'est-ce que tu m'as dit? m'a dit maman.

Moi, j'étais très fâché, alors, j'ai dit à maman ce que je lui avais dit, et maman m'a dit:

  Puisque c'est comme ça, pas de glace aujourd'hui!

Alors ça c'était terrible, parce que tous les jours à quatre heures et demie, il y a un marchand de glaces qui passe devant la maison avec sa petite voiture et une sonnette, et maman me donne des sous pour m'acheter une glace, et il y en a au chocolat, à la vanille, à la fraise et à la pistache et moi je les préfère toutes, mais à la fraise et à la pistache c'est chouette parce que c'est rouge et vert.

Je me suis mis à pleurer et j'ai dit que si je ne pouvais pas avoir de glace, je me tuerais.

  Qu'est-ce qui se passe ici? a demandé papa.

  Il se passe, a dit maman, que ton fils a été très méchant et désobéissant avec moi, et que je l'ai puni. Il n'aura pas de glace aujourd'hui.

  Tu as très bien fait, a dit papa. Nicolas! Tais- toi! Cesse de pleurer, ça ne servira à rien; une bonne leçon ne te fera pas de mal.

Alors moi je suis sorti de la maison, je me suis assis dans le jardin. Papa est venu dans le jardin, avec son journal, il m'a regardé, et puis il s'est assis dans la chaise longue. De temps en temps, il baissait son journal pour me regarder, et puis il a dit: Ne reste pas au soleil, Nicolas. Mets-toi à l'ombre. Il passe à quelle heure, ce fameux marchand de glaces? m'a demandé papa.

  A quatre heures et demie, j'ai dit.

Papa a regardé sa montre, il a soupiré, il a repris son journal, et puis il l'a baissé, et il m'a dit: Pourquoi es-tu méchant comme ça, Nicolas? Tu crois que ça nous fait plaisir à maman et à moi de te punir?

Alors, je me suis mis à pleurer, j'ai dit que c'était pas juste, et que je ne l'avais pas fait exprès. Papa m'a caressé la tête, et il m'a dit: Ecoute Nicolas, je vais aller parler à ta mère. Après, tu iras lui demander pardon, et tu lui promettras de ne plus jamais recommencer. D'accord?

Alors papa est entré dans la maison, et puis, j'ai entendu crier dans la maison, et papa est revenu dans le jardin, tout rouge, il s'est assis dans sa chaise longue, il a repris son journal, et puis il l'a chiffonné et il l'a jeté par terre. Et puis il m'a regardé et il a crié: Ah, et puis laisse-moi tranquille avec ta glace! Tu n'avais qu'à être sage. Maintenant on n'en parle plus! Compris?

Et puis maman est sortie de la maison avec son filet à provisions.

  Je vais faire des courses pour le dîner, a dit maman, et que je n'apprenne pas que tu as offert une glace à ton fils pendant mon absence! C'est très sérieux! Si nous cédons maintenant, cette leçon ne servira à rien! Il faut qu'il comprenne une fois pour toutes qu'il n'a pas le droit de dire et de faire n'importe quoi!

Pendant le dîner, personne ne parlait parce que tout le monde était fâché avec tout le monde. Et puis, maman m'a regardé, et elle m'a demandé:

  Bon, Nicolas, tu vas être gentil, maintenant? Tu ne feras plus jamais de peine à ta maman?

Moi, j'ai pleuré un coup et puis j'ai répondu que je serais gentil, parce que c'est vrai, je l'aime bien, maman.

Alors maman s'est levée, elle est allée à la cuisine, et elle est revenue en rigolant, et en apportant une grande glace à la fraise dans une assiette!

Moi, j'ai couru embrasser maman, je lui ai dit qu'elle était la plus chouette maman du monde, et de la glace, j'en ai eu des tas et des tas. Parce que papa n'en a pas voulu. Il est resté là assis, en regardant maman avec des gros yeux ronds.

D’après Sempé et Goscinny «Les bêtises du Petit Nicolas»

 

Nicolas, a-t-il mangé des glaces ce soir-là?

    1) 

Oui, sa maman lui a offert des glaces après le dîner.

    2) 

Oui, son père lui a acheté des glaces chez le marchand de glaces.

    3) 

Non, le marchand n’est pas passé devant leur maison, il était malade.

    4) 

Non, la punition a duré pendant toute la soirée.




Прочитайте текст и выполните задания 1 – 7, выбирая букву A, B, C или D. Установите соответствие номера задания выбранному вами варианту ответа.

Jean Christophe

Ainsi, Christophe devint le chef de la famille, à quatorze ans. Il accepta résolument cette tache écrasante. Son orgueil lui défendait de recourir à la charité des autres. Il se jura de se tirer d'affaire seul.
Son traitement à l'orchestre n'y suffisait plus. Il donna des leçons. Son talent de virtuose, sa bonne réputation, et surtout la protection du prince, lui attirèrent une nombreuse clientèle dans la haute bourgeoisie. Tous les matins, depuis neuf heures, il enseignait le piano à des fillettes, souvent plus âgées que lui, qui l'intimidaient par leurs coquetteries et qui l'exaspéraient par la niaiserie de leur jeu.

De ses leçons il devait courir à la répétition du théâtre. Souvent il n'avait pas le temps de déjeuner; il emportait dans sa poche un morceau de pain et de charcuterie qu'il mangeait pendant l'entracte. Il suppléait parfois Tobias Pfeiffer, le Musik-Director qui s'intéressait à lui et l'exerçait à diriger de temps en temps à sa place les répétitions d'orchestre. Il lui fallait aussi continuer lui-même son éducation musicale. D'autres leçons de piano remplissaient sa journée, jusqu'à l'heure de la représentation. Et bien souvent, le soir, après la fin du spectacle, on le demandait au château. Là, il devait jouer pendant une ou deux heures. La princesse prétendait se connaître en musique; elle l'aimait fort, sans faire de différence entre la bonne et la mauvaise.

Christophe sortait de là, vers minuit, les mains brûlantes, la tête fiévreuse, l'estomac vide. Il était en sueur; et, dehors, la neige tombait. Il avait plus de la moitié de la ville à traverser, pour regagner sa maison; il rentrait à pied, claquant des dents, mourant d'envie de dormir et de pleurer; et il devait prendre garde à ne pas salir dans les flaques son unique habit de soirée.
Il retrouvait sa chambre, qu'il partageait toujours avec ses frères; et jamais le dégoût et le désespoir de sa vie, jamais le sentiment de sa solitude ne l'accablait autant qu'à ce moment. Heureusement, dès qu'il posait la tête sur l'oreiller, il était terrassé par le sommeil, qui lui enlevait la conscience de ses peines.

D'après Romain Rolland

1. A quel âge Christophe a-t-il commencé à gagner la vie?

A) à 13 ans

B) à 14 ans

C) à 15 ans

D) à 16 ans

2. Pourquoi n’a-t-il pas recouru à la charité des autres?

A) Ses frères lui défendaient de le faire.

B) Jean Christophe avait peur de déranger tout le monde.

C) Personne ne voulait l’aider.

D) Christophe était orgueilleux.

3. Comment Christophe gagnait-il sa vie?

Il donnait des leçons de musique ...

A) aux fillettes des familles riches.

B) à la princesse.

C) au prince.

D) au jeunes musiciens du théâtre.

4. La journée du travail de Christophe commençait par ...

A) la répétition de l’orchestre.

B) ses leçons de musique.

C) le spectacle au théâtre.

D) le concert au château.

5. Quelle phrase correspond au contenu du texte?

A) Christophe avait une nombreuse clientèle grâce à la protection du directeur du théâtre.

B) Après ses leçons Christophe rentrait à la maison pour déjeuner.

C) Parfois Christophe dirigeait les répétitions de l’orchestre.

D) Après le spectacle il allait au château où il devait écouter la princesse jouer du piano.

6. Après sa journée de travail Christophe éprouvait ...

A) de la solitude.

B) du goût de la vie.

C) de l’espoir.

D) de la fierté de lui-même.

7. Il suit du texte que Christophe était un jeune homme ...

A) ambitieux.

B) laborieux.

C) envieux.

D) joyeux.


Прочитайте текст и выполните задания 1 – 7, выбирая букву A, B, C или D. Установите соответствие номера задания выбранному вами варианту ответа.

A la cité universitaire. Veille d’examens.

«Examens!»

Le mot est monté dans le «bus» en même temps que Catherine. Depuis une semaine, il refuse de la lâcher. Tout Paris, semble-t-il, prépare des examens. Le cordonnier, la blanchisseuse s'informent: «C'est pour quand?» avec, dans la voix, un mélange de respect et de pitié.

Le Directeur du Collège Néerlandais distribue chaque matin une manne de sourires et de recommandations: «Vous sentez-vous prêts? Ne vous énervez-vous pas?» Catherine a reçu de sa mère une lettre lui conseillant «d'éviter les nuits blanches, de surveiller son intestin, et de revêtir pour le grand jour le tailleur noir qu'elle s'obstine à dédaigner». Enfin, l'abbé Lebeau a parlé des devoirs de l'étudiant chrétien et rappelé qu'il ne fallait pas oublier Dieu, ni avant ni après l'épreuve.

Mais personne ne prend l'examen avec autant de sérieux que l'étudiant. Il oublie qu'il était amoureux, écrivait des vers, souffrait des dents, se passionnait de politique: il oublie de manger, de se raser, de changer de chemise, il oublie de respirer, mais ses poumons s'en souviennent et absorbent la fumée de ses cigarettes; il oublie de marcher, mais ses jambes intelligentes le conduisent, à travers les autos et les cyclistes, jusqu'à l'examinateur.

Pourquoi cette ferveur? Parce que l'étudiant ne joue pas seulement ses vacances, sa bourse, son séjour à la Cité (qui expulse au deuxième échec), son avenir, mais sa raison d'être même. Pendant tout un hiver, il a porté le titre d'étudiant. Y avait-il droit? A-t-il étudié? La chute dans le néant le guette. Cette menace lui inspire la force d'avaler, de mâcher, de ruminer les kilos de papier. 
A l'extérieur de la Cité, hors de la protection des grilles brodées de lierre, le coeur accélère ses battements. Des plans, des aide-mémoire, des schémas remplacent les dictionnaires et les encyclopédies. Jusqu'à la dernière minute, Catherine picore des graines de savoir: une date, une citation. Elle a déjà présenté deux certificats: celui d'histoire du XXe siècle et celui de la géographie humaine. Contrairement à ses prévisions, elle a réussi le premier et failli être collée au second.

«Des chiffres, donnez-moi des chiffres», l'interrompit le professeur de géographie humaine, alors qu'il avait répété maintes fois (Catherine l'entend encore) que les chiffres ne prouvaient rien, que les statistiques se pliaient aux caprices des plus futiles hypothèses. Il avait coupé un éloquent plaidoyer de Catherine en faveur de la nationalisation du sol par un: «Citez-moi quelques faits concrets».

Catherine avait gardé le silence. Enfin les sourcils du maître desserrèrent leur pince. Il tendit la perche d'une seconde question: «Parlez-moi du développement de l'industrie automobile en Italie».
Catherine s'accorda le temps de respirer. La sueur perlait à la racine de ses cheveux et l'étau qui lui serrait la gorge ne laissait échapper que des sons imperceptibles. Ainsi le passant qui vient d'échapper à un grave accident, s'évanouit à l'idée de cette mort qu'il a frôlée. L'industrie automobile la rassura peu à peu; au bord de sa paupière, la larme sécha et elle se surprit à exposer, non sans autorité, la courbe de production des diverses grandes marques. 
Lorsqu'elle se tut, le crayon du maître glissa lentement à côté de son nom, hésita, virevolta sur sa pointe comme une danseuse, tourna et remonta: «Un huit, devina Catherine, je suis sauvée».

1. Quelle période de la vie des étudiants est décrite dans le texte?

A) La période des examens.

B) Le stage industriel.

C) Les vacances d’hiver.

D) Les travaux pratiques.

2. Parmi ces recommandations, lesquelles appartiennent au Directeur?

A) N’oublie pas Dieu.

B) Surveille ton intestin.

C) Ne vous énervez pas.

D) Travaille mieux.

3. Parmi ces recommandations, lesquelles appartiennent à la mère de Catherine?

A) N’oublie pas Dieu.

B) Surveille ton intestin.

C) Ne vous énervez pas.

D) Travaille mieux.

4. Quelle phrase appartient au texte?

A) Il travaille sans relâche.

B) Il fait tous ses devoirs.

C) Il oublie qu'il était amoureux, écrivait des vers, souffrait des dents, se passionnait de politique.

D) Il pense aux vacances.

5. A quel échec expulse-t-on de la Cité Universitaire?

A) Au troisième échec.

B) Au quatrième échec.

C) On n’expulse pas.

D) Au deuxième échec.

6. Quelle question a sauvé Catherine?

A) Sur l’industrie automobile en Italie.

B) Sur la nationalisation du sol.

C) Sur l’histoire du XX siècle.

D) Sur la géographie humaine.

7. Quelle était la note de Catherine?

A) Trois sur cinq.

B) Huit sur vingt.

C) Vingt sur vingt.

D) Quatre sur quinze.


Прочитайте текст и выполните задания 1 – 7, выбирая букву A, B, C или D. Установите соответствие номера задания выбранному вами варианту ответа.

On a parlé dans la radio

Ce matin, en classe, la maîtresse nous dit qu'elle a à nous annoncer une grande nouvelle; dans le cadre d'une grande enquête menée parmi les enfants des écoles des reporters de la radio vont venir nous interviewer.

Nous, nous ne disons rien parce que nous n'avons pas compris. Alors, la maîtresse nous explique que des messieurs de la radio viendront nous poser des questions, qu'ils font ça dans toutes les écoles de la ville et qu'aujourd'hui c'est notre tour.

- Et je compte sur vous pour être sages et pour parler d'une façon intelligente, dit la maîtresse.

Ça nous a énervés de savoir qu'on va parler à la radio, la maîtresse tape avec sa règle sur son bureau plusieurs fois pour pouvoir continuer à nous faire la leçon de grammaire. Et puis la porte de la classe s'ouvre, et le directeur entre avec deux messieurs, un monsieur porte une valise.

 - Mes enfants, dit le directeur, c'est un grand honneur pour notre école de recevoir la visite de la radio. Je suis sûr que vous serez sensibles à cet honneur et que vous aurez un sentiment de responsabilité.

Alors, un des messieurs nous dit qu'il va nous poser des questions sur les choses que nous aimons faire, sur ce que nous lisons et sur ce que nous apprenons à l'école puis il prend un appareil dans sa main et il dit: «Ceci est un micro. Vous parlerez là-dedans, bien distinctement, sans avoir peur, et ce soir, à huit heures précises, vous pourrez vous écouter, car tout ceci est enregistré.»

Puis monsieur tourne vers l'autre monsieur qui a ouvert sa valise sur le bureau de la maîtresse. Dans la valise il y a des appareils. Monsieur met sur ses oreilles des machines pour écouter:

- Bon, dit M. Kiki, alors qui veut parler en premier?

Nous crions tous: «Moi, moi, moi!»

M. Kiki rit et dit: «Je vois que nous avons beaucoup de candidats; alors je vais demander à mademoiselle de me désigner l'un d'entre vous.»

La maîtresse dit qu'il faut interroger Agnan, parce que c'est le premier de la classe. Agnan va vers M. Kiki, et M. Kiki lui met le micro devant sa figure. Et la figure d'Agnan est toute blanche.

- Bien, veux-tu me dire ton nom, mon petit? demande M. Kiki.

Agnan ouvre la bouche et ne dit rien. Alors, M. Kiki dit:

- Tu t'appelles Agnan, n'est-ce pas? Agnan fait oui avec la tête.

- Il paraît, dit M. Kiki, que tu es le premier de la classe. Dis ce que tu fais pour te distraire, tes jeux préférés ... Allons réponds! Il ne faut pas avoir peur! 
Alors Agnan se met à pleurer, il se sent malade, et la maîtresse doit sortir en courant avec lui.

M. Kiki s'essuie le front, il regarde M. Pierrot et puis il nous demande qui n'a pas peur de parler devant le micro. Nous crions:

- Moi, moi, moi!

- Bon, dit M. Kiki, le petit gros, là viens ici. Comment t'appelles-tu, mon petit?

- Alceste, dit Alceste.

- Alchechte? demande M. Kiki tout étonné.

- Voulez-vous me faire le plaisir de ne pas parler la bouche pleine? dit le directeur.

- Ben, dit Alceste, je suis en train de manger un croissant.

- Alors on mange en classe maintenant? crie le directeur. Eh bien, parfait! Allez au piquet. Nous réglerons cette question plus tard.

Alors Alceste fait un gros soupir, il laisse son croissant sur le bureau de la maîtresse et il va au piquet.

- Excusez-les, dit le directeur, ils sont très jeunes et un peu dissipés.

Alors, M. Kiki dit que c'est fini. M. Pierrot remet tout dans la valise, et ils partent tous les deux.

A huit heures, ce soir, à la maison, à part papa et maman, il y a M. et Mme Courteplaque qui sont nos voisins. Nous sommes tous autour de la radio pour m'écouter parler. Mon papa est très fier. Tout le monde est bien content!

Mais je ne sais pas ce qui se passe à la radio ; à huit heures, il n'y a que de la musique. Je plains surtout M. Kiki et M. Pierrot. Ils doivent être drôlement déçus!

1. La visite de qui a annoncé la maîtresse?

A) La visite des reporters de la radio.

B) La visite des parents des élèves.

C) La visite de l’inspecteur.

D) La visite des médecins.

2. Quelles questions devaient poser des reporters?

A) Sur la vie dans la ville.

B) Sur les familles des enfants.

C) Sur la maîtresse de cette classe.

D) Sur les loisirs des enfants et leur vie à l’école.

3. Quelle était la réaction d’Agnan quand on a commencé de l’interviewer?

A) Il a très bien parlé au micro.

B) Il a eu peur et s’est mis à pleurer.

C) Il a ri au micro.

D) Il est sorti de la classe.

4. Quelle phrase n’appartient pas au texte?

A) Agnan fait oui avec la tête.

B) Je vois que nous avons beaucoup de candidats.

C) Le directeur parle au micro bien distinctement.

D) Allez au piquet.

5. Alceste, pourquoi a-t-il été puni?

A) Il a mangé le déjeuner d’Agnan.

B) Il n’a pas été poli.

C) Il a mangé en classe.

D) Il n’a pas fait son devoir de grammaire.

6. Quelle explication a trouvée le directeur pour faire excuser les enfants?

A) Ils travaillent bien mais ils sont très timides.

B) Ils sont très jeunes et un peu dissipés.

C) Ils ont peur de parler au micro.

D) Ils doivent partir en vacances.

7. Qu’est-ce qu’il y avait à la radio à huit heures?

A) Il y avait de la musique.

B) Il y avait un journal.

C) Il y avait un spectacle.

D) Il y avait un reportage sportif.


Прочитайте тексты из газет и установите соответствие между перечисленными в левой колонке тематическими рубриками A – H и текстами 1 – 7. Каждая тематическая рубрика соответствует только одному тексту, при этом одна из них лишняя. Занесите свои ответы в таблицу.

A. Économie

 

B. Sports

 

C. Violences

 

D. Santé

 

E. Politique

 

F. Faits divers

 

G. Météo

 

H. Arts

1. «La France n’est pas un pays comme les autres. Jamais elle n’acceptera que des citoyens vivent séparés, avec des chances différentes, avec des avenirs inégaux». Dominique de Villepin a souhaité que les responsables politiques prennent les événements comme «un avertissement et un appel».

2. Delon ne va pas fort, il a fêté ses 70 ans le 8 novembre. Il vit seul parmi ses chiens, souffre de problèmes de coeur au sens propre comme au sens figuré. Il a confié songer au suicide. Reclus à Loiret, il espère rencontrer une femme qui lui redonnerait goût à la vie.

3. Dans le cadre de la manifestation les Arts au vert, J.-M. Pelt anime la conférence «Les langages de la nature: la communication chez les animaux et les plantes», suivie d’un débat sur la conversation de la flore.

4. Meilleur pilote français de rallye dans les années 80, Jean Ragnotti a réalisé une carrière de 20 ans au cours de laquelle il a gagné trois manches du championnat du monde. Il n’a jamais entendu parler du dopage dans le monde automobile. Mais il perdait trois kilos par jour lors d’un rallye.

5. Des petits groupes isolés continuent à provoquer les forces de l’ordre  qui «restent toujours autant mobilisées». 8 voitures ont encore brûlé dans la nuit du 13 novembre à Compiègne, Creil, Baron (Picardie).

6. Picardie. Le temps ensoleillé en matinée. Le ciel se voile puis se couvre en cours d’après-midi avec quelques pluies. Mardi, l’alternance de passages nuageux et de belles périodes ensoleillées dans l’intérieur des terres, sur le littoral le soleil est moins généreux.

7. La France est le premier producteur européen (2 millions de tonnes) de volailles. Malgré les menaces de grippe aviaire, les éleveurs français garantissent des poulets parfaitement sains. La consommation annuaire de la volaille est de 24 kg par habitant.

1

2

3

4

5

6

7

 


Прочитайте тексты из газет и установите соответствие между перечисленными в левой колонке тематическими рубриками A –H и текстами 1 – 7. Каждая тематическая рубрика соответствует только одному тексту, при этом одна из них лишняя. Занесите свои ответы в таблицу.

A. Politique

 

B. Economie

 

C. Sports

 

D. Carnet du jour

 

E. Mode

 

F. Présidentielles

 

G. Juridiction

 

Н. Archéologie

1. Soirée «Amitié» a eu lieu à l’hôtel «Abou Nawas Hammamet». Des clients de cette unité hôtelière ont vécu des moments de rêve. Pour l’occasion on a convié une troupe de musique, les spectacles se sont terminés à une heure avancée de la nuit.

2. La cote de popularité de Jacques Chirac progresse de quatre points en novembre, à 35% d’opinions favorables, tandis que celle de Dominique de Villepin gagne deux points à 45%, selon un sondage LH2-Louis Harris pour «Libération», i-Télé et Yahoo.

3. Caen, la fête du Sport s’est déroulé du 8 au 16 juin, avec des compétitions et initiation: moto acrobatique, tir à l’arc. A l’occasion du 51ème anniversaire des débarquements: half track DCA, jeep amphibie, automitrailleuse M8 etc. ont traversé la ville et étaient ensuite exposés.

4. La tension était forte le 7 novembre en Azerbaïdjan, où la principale coalition d’opposition a refusé de reconnaître les résultats des législatives de dimanche entachées d’irrégularités selon les observateurs internationaux. Alors que le parti au pouvoir était officiellement donné vainqueur.

5. Le styliste Stella McCartney réalise une collection de quarante pièces uniques pour la célèbre marque suédoise Hennes et Mauritz. Les «fashions» s’impatientent et les vendeurs sont sur le pied de guerre pour installer les vêtements de la créatrice avant le 9 novembre 2006.

6. Les mosaïques chrétiennes du IIIe siècle qui recouvraient le sol de la plus ancienne église de Terre sainte ont été découvertes sous le sol de la prison israélienne. Selon les spécialistes, les ruines datent d’avant la légalisation du christianisme dans l’empire byzantin.

7. La notion «le harcèlement au travail» a fait son apparition dans le code du travail  grâce à la loi du 11 juin 2002 qui vise à protéger les travailleurs et oblige l’employeur à prendre les mesures de prévention.

1

2

3

4

5

6

7


Прочитайте тексты из газет и установите соответствие между перечисленными в левой колонке тематическими рубриками A – H и текстами 1 – 7. Каждая тематическая рубрика соответствует только одному тексту, при этом одна из них лишняя. Занесите свои ответы в таблицу.

A. Météo

 

B. Sports

 

C. Economie

 

D. Dictionnaires

 

E. Mode

 

F. Green-Peace

 

G. Faits-divers

 

H. Politique

1. Le ministre du Budget a annoncé une hausse de 5,5% du salaire minimum (SMIC) au 1er juillet 2005. J.-Fr. Cope estime que les baisses d’impots devront etre financees par de nouvelles economies.

2. Dans le cadre de la Fête du Sport, un tournoi de tennis est organisé pour les joueurs et joueuses habitant ou travaillant à Saint-Cloud. Les inscriptions sont prises à la Caisse de la Piscine du 2 au 29 mai (18 heures).

3. Rien que la couverture du Larousse du chocolat nous fait prendre cinq kilos illico! Plus qu’un livre de recette, c’est une véritable encyclopédie où l’on trouve histoire, secrets de la fabrication, recettes simples, originales et novatrices. A consommer sans modération!

4. Le Premier ministre a annoncé le 8 novembre que les préfets pourraient instaurer le couvre-feu «partout où c’est nécessaire». Le Conseil des ministres a été avancé afin de prendre un décret en vertu de la loi du 3 avril 1955 (ayant permis l’état d’urgence en Algérie).

5. Une opération de prélèvement d’ADN des patients de l’hôpital psychiatrique de Pau a débuté mercredi dans le cadre de l’enquête sur le meurtre d’une infirmière et d’une aide soignante.

6. Des militants de Fourrure torture, vêtus de manteaux de fourrure et de sacs sur la tête pour cacher leur honte, ont manifesté le 8 novembre «contre la manière dont les animaux sont piégés, abattus et écorchés pour leur fourrure». En Chine ils sont dépecés vivants pour vêtir les dames.

7. Temps gris et petites pluies locales ce matin. Amélioration laborieuse en cours de journée par le nord. Ciel moins couvert cet après-midi. Pas de possibilité de réchauffement. Températures autour de 7 degrés sous abri.

1

2

3

4

5

6

7


Прочитайте тексты из газет и установите соответствие между тематическими рубриками A – F и текстами 1 – 5. Каждая тематическая рубрика соответствует только одному тексту, при этом одна из них лишняя. Занесите свои ответы в таблицу.

A. Culture

 

B. Faits 
     divers

 

C. Petites 
     annonces

 

D. Finances

 

E. Sports

 

F. Météo

1. Holly et Jessica: nouvelle piste.

Après douze jours de recherche de Holly et de Jessica, les deux fillettes de 10 ans disparues à Soham dans le Cambridgeshire (Angleterre), la police tient-elle enfin une piste sérieuse? Vendredi, l'inspecteur Andy Hebb a annoncé qu'un couple était entendu«dans deux commissariats séparés» et son domicile de Soham fouillé.

2. Désir de Tapies.

Le musée Picasso d'Antibes propose, à travers une soixantaine d'œuvres du plasticien catalan, une passionnante réflexion sur le corps et la chair.

3. Flessel, une pastille de trop.

La double championne olympique d'escrime a été contrôlée positive: elle aurait pris un stimulant sans savoir qu'il figurait parmi les produits dopants. L'affaire coïncide avec l'ouverture, à Lisbonne, du championnat du monde.

4. Locations.

Abbesses, meublées, confort,

digicode, 28m2,824€ et 2 p.

30m2,840€-01.45.27.05.05.

5. Limousin, Auvergne, Rhône-Alpes. Les nuages dominent le matin donnant par endroits quelques gouttes. L'après-midi, malgré de belles percées du soleil, les nuages encore présents peuvent générer des averses localement orageuses. Il fait de 17 à 22 degrés.

1

2

3

4

5

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10



Управление финансами

важное

1. ФСС 2016
2. Льготы 2016
3. Налоговый вычет 2016
4. НДФЛ 2016
5. Земельный налог 2016
6. УСН 2016
7. Налоги ИП 2016
8. Налог с продаж 2016
9. ЕНВД 2016
10. Налог на прибыль 2016
11. Налог на имущество 2016
12. Транспортный налог 2016
13. ЕГАИС
14. Материнский капитал в 2016 году
15. Потребительская корзина 2016
16. Российская платежная карта "МИР"
17. Расчет отпускных в 2016 году
18. Расчет больничного в 2016 году
19. Производственный календарь на 2016 год
20. Повышение пенсий в 2016 году
21. Банкротство физ лиц
22. Коды бюджетной классификации на 2016 год
23. Бюджетная классификация КОСГУ на 2016 год
24. Как получить квартиру от государства
25. Как получить земельный участок бесплатно


©2009-2016 Центр управления финансами. Все права защищены. Публикация материалов
разрешается с обязательным указанием ссылки на сайт. Контакты