Управление финансами
документы

1. Акт выполненных работ
2. Акт скрытых работ
3. Бизнес-план примеры
4. Дефектная ведомость
5. Договор аренды
6. Договор дарения
7. Договор займа
8. Договор комиссии
9. Договор контрактации
10. Договор купли продажи
11. Договор лицензированный
12. Договор мены
13. Договор поставки
14. Договор ренты
15. Договор строительного подряда
16. Договор цессии
17. Коммерческое предложение
Управление финансами
егэ ЕГЭ 2017    Психологические тесты Интересные тесты   Изменения 2016 Изменения 2016
папка Главная » ЕГЭ 2017 » Французский язык » Чтение
1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10

Прочитайте тексты из газет и установите соответствие между тематическими рубриками A – F и текстами 1 – 5. Каждая тематическая рубрика соответствует только одному тексту, при этом одна из них лишняя. Занесите свои ответы в таблицу.

A. Entreprises

 

B. Faits divers

 

C. Carnet du
     jour

D. Politique

 

E. Sports

 

F. Météo

1. Le temps aujourd'hui et demain Samedi 17: le ciel se couvrira en Bretagne et il pleuvra faiblement. Sur la Normandie et les Pays de la Loire le ciel se voilera dans l'après-midi. Sur le relief des Alpes et des Pyrénées quelques orages éclateront en fin d'après-midi. Sur les autres régions le temps sera beau et très chaud.

2. Drowning Pool perd son chanteur. Dave Williams, chanteur du groupe de néo-métal Drowning Pool, est mort jeudi après-midi à bord de l'autobus utilisé par les musiciens pour les tournées. Agé de 30 ans, Dave Williams, surnommé Stage (du fait de sa surexcitation durant les concerts), était le leader de ce groupe texan dont le premier album, Sinner, est sorti en juillet 2001. On ne connaît pas encore les causes du décès.

3. Ronaldo soldé?

Le président de Tinter Milan, Massimo Moratti, est prêt à baisser le prix du footballeur vedette brésilien Ronaldo lors d'une éventuelle négociation avec le Real Madrid. «Le chiffre de 100 millions d'euros, c'était lorsqu'il n'était pas transférable: maintenant nous verrons», a déclaré Moratti. De son côté, le directeur général du Real Madrid, Jorge Valdano, a jugé «improbable que Ronaldo soit joueur du Real Madrid à la fin du mois». Le club madrilène se serait fixé un maximum de 50 millions l'euros pour recruter la star Brésilienne.

4. Merlin est enfin arrivé. Bravo à ses parents Juliette et Richard.

Nous l'attendons de pied ferme le samedi matin pour jouer à la poupée... Bises des quatre amis.

5. Himalaya, made in Coca-Cola & Pepsi. Coca-Cola et Pepsi sont poursuivis par la Cour suprême indienne pour avoir peint leurs logos sur de fragiles parois rocheuses le long d'une route traversant les chaînes himalayennes. Les logos, qui apparaissent le long de 56 km de route de l'Etat de l'Himachal Pradesh, seraient à l'origine de ravages dans l'écosystème des rochers. Coca et Pepsi ont accusé leurs distributeurs franchisés d'avoir peint ces logos sans les en informer.

1

2

3

4

5

 

 

 

 

 



Внимание!

Если Вам полезен
этот материал, то вы можете добавить его в закладку вашего браузера.

добавить в закладки

Прочитайте тексты из газет и установите соответствие между тематическими рубриками A –F и текстами 1 – 5. Каждая тематическая рубрика соответствует только одному тексту, при этом одна из них лишняя. Занесите свои ответы в таблицу.

A. Culture

 

B. Petites annonces

 

C. Carnet du jour

 

D. Politique

 

E. Sports

 

F. Météo

1. Près de 6000 personnes ont assisté, samedi 19 janvier au Zénith de Paris, au Grand Meeting du mouvement d’antiglobalisationAttac. Un succès auquel les organisateurs eux-mêmes ne s’attendaient pas. Se refusant à devenir un parti politique, Attac entend jouer un rôle de «stimulateur démocratique» en s’adressant «directement aux citoyens».
2. Rendu public lors du 36e Midem, à Cannes, le chiffre d’affaires du secteur du disque de l’industrie musicale française est en hausse, porté par le succès de la variété nationale. Parmi les artistes les plus demandés Garou, Jean-Jacques Goldman, Manu Chao.
3. Le philosophe J. Désanti est mort, dimanche 20 janvier, à l’hôpital Lariboisière, à Paris, d’un arrêt du coeur. Il avait 87 ans et venait de publier un récit autobiographique. C’était un homme à plusieurs visages: philosophe, militant, mathématicien.
4. Nord-Picardie, Ile-de-France, Centre, Haute-Normandie, Ardennes. Le temps sera faiblement pluvieux le matin, puis le ciel sera très nuageux avec quelques averses s’atténuant rapidement. Il fera 12 à 15 degrés l’après-midi.

5. Le Cendrillon de la Coupe de France est désormais l’équipage de l’US montagnarde, qui a battu (4 – 2) la Roche-sur-Yon (National). Ce club a déjà accédé aux huitièmes de finale de la Coupe de France. L’US montagnarde  joue désormais en division d’honneur, soit un échelon plus bas. Jamais dans l’histoire de la coupe de France un club de sixième niveau national ne s’était retrouvé parmi les seize dernières équipes encore en lice.

1

2

3

4

5

 

 

 

 

 

Прочитайте тексты из газет и установите соответствие между тематическими рубриками A – F и текстами 1 – 5. Каждая тематическая рубрика соответствует только одному тексту, при этом одна из них лишняя. Занесите свои ответы в таблицу.

A. Culture

 

B. Faits divers

 

C. Mass-média

 

D. Politique

 

E. Météo

 

F. Sports
 

1. Faiblement pluvieux sur l’est. Une perturbation peu active traverse pays, gagnant l’est dès la fin de matinée. Sur l’ouest, les nuages resteront nombreux avec averses. Le vent soufflera à 60 km/h par rafales. Les températures avoisineront 9 – 12 degrés.
    2. L’info à chaud, en direct et en priorité sur Europe 1. Servie toute fraîche, par des journalistes réactifs. Du direct et des interviews, en majorité. Des grands reporters qui connaissent leur métier. L’info est racontée, expliquée et commentée. Voilà ce qui fait sa différence, sa marque de fabrique. 
    3. 300 policiers se sont déployés samedi 18 mai à Mulhouse. En tout, plus de 300 hommes. Un phénomène est devenu quasi rituel au fil des semaines. Depuis le 8 octobre, le jour de l’élection de Miss France à Mulhouse, les bandes du quartier  débarquaient à la terminus des bus. Les deux bandes avaient transformé le centre-ville en arène.
    4. Londres fête le compositeur John Adams, qui est le compositeur américain vivant probablement le plus joué. Mais sa musique subit censures. Ce fut le cas après la mort de la princesse Diane et, après le 11 septembre 2001. Les organisateurs avaient pensé que le titre de sa pièce fanfare pour orchestre pouvait donner lieu à des associations d’idées d’un goût douteux.
    5. Le Conseil constitutionnel vient de censurer trois textes importants. Cet organisme est une grande institution de la République et il ne s’agit pas de remettre en cause son existence. Mais personne ne peut nier que sa composition est très politique.

1

2

3

4

5

 

 

 

 

 




Прочитайте тексты из газет и установите соответствие между перечисленными в левой колонке тематическими рубриками A –G и текстами 1 – 6. Каждая тематическая рубрика соответствует только одному тексту, при этом одна из них лишняя. Занесите свои ответы в таблицу.

A. Economie

 

B. Aéronautique

 

C. Politique

 

D. Santé

 

E. Culture

 

F. Tourisme
     blanc

 

G. Sports

1. P. Sampras n’a jamais, depuis 1992, connu une saison sans remporter l’un des quatre trophées du Grand Chelem. Sa défaite, en trois sets, contre l’Australien Lleyton Hewitt lors de la finale de l’US Open, a marqué un tournant. 
    2. L’aventure putschiste de l’ex-commandant de l’armée A. Humala aurait pu se résumer à un rocambolesque fait d’armes, s’il n’y avait eu mort d’homme. Mais au moins 5 personnes ont péri et plus d’une dizaine ont été blessées depuis la prise d’assaut par commando ultranationaliste et le putsch à Lima.
    3. 30 000 Russes attendus dans les Alpes françaises Pour attirer cette clientèle, la France a tenu le plus grand stand sur le Salon du ski qui a eu lieu du 30 octobre au 1er novembre à Moscou. Les skieurs russes sont attirés dans les Alpes françaises par la qualité du service, mais aussi par la renommée de diverses personnalités nationales, stars du show-biz etc.
    4. Dirk Frimout a été désigné par la NASA pour participer au vol STS 45 de la navette spatiale Atlantis. Il a 51 ans. Il sera à bord un spécialiste chargé d’exécuter et de surveiller les expériences scientifiques. Il a été sélectionné par la NASA comme «astronaute possible».
    5. Un décès d’un enfant a eu lieu au Vietnam d’un virus fortement suspecté d’être celui de la grippe aviaire qui a fait au moins 20 morts dans le pays depuis l’an dernier. Cette souche mortelle de la grippe aviaire (HSN1) se caractérise par une forte fièvre après avoir été en contact direct avec des volailles malades.
   6. Chaplin filmé par son frère – c’est un trésor découvert dans sa dernière résidence à Vevey, en Suisse. Une valise, restée inaperçue depuis la mort du cinéaste fin 1977, a  été retrouvée à l’occasion de travaux. Elle contenait un film en couleurs, réalisé par Sydney, son frère lors du tournage du «Dictateur» par Ch. Chaplin en 1940.

1

2

3

4

5

6

 

 

 

 

 

 


Прочитайте тексты из газет и установите соответствие между перечисленными в левой колонке тематическими рубриками A – G и текстами 1 – 6. Каждая тематическая рубрика соответствует только одному тексту, при этом одна из них лишняя. Занесите свои ответы в таблицу.

A. Sports

 

B. Santé

 

C. Sciences

 

D. Tourisme

 

E. Politique

 

F. Instruction

 

G. Faits divers

1. Une équipe du Centre national italien de recherche a pu extraire des polysaccharides des rebuts de tomates pour les transformer en sacs plastiques biodégradables. Un projet pilote se réalise dans les entreprises pour savoir si le procédé est rentable pour l’Italie, produisant 65 mln de quintaux de tomates par an. 
    2. Malgré la fuite de ses talents, le patinage russe continue de dominer l’Europe. A Lausanne la dernière journée du championnat d’Europe de patinage artistique, samedi 19 janvier, a pris des airs de championnat de Russie. Deuxième de son championnat national, en décembre, Maria Butyrskaia a pris sa revanche sur Irina Slutskaia.
    3. Le ministre du Tourisme et de l’Artisanat de Tunisie, a présidé la clôture du Festival dans la Cité du Corail. En marge, il a eu une rencontre avec la presse sur les horizons du tourisme  culturel dans la région de Tabarka, zone touristique prometteuse, vu son climat favorable et ses possibilités culturelles. 
    4. Un document approuvé, mardi 15 janvier, par les commissaires des Quinze propose que le prochain sommet européen prévu à Barcelone en mars, oblige chaque école de l’Union être équipée avant la fin de 2005, d’un ordinateur connecté à Internet et mis à la disposition d’une vingtaine d’élèves en moyenne. 
    5. Des perles africaines, on en trouve également en Russie. Pour preuve l’élection de Miss Afrique de Moscou qui est depuis trois ans le point culminant de la soirée gala couronnant la semaine de l’unité africaine. Cette année la Burundaise Liesse Kariré a eu le trophée.
    6. Le Parlement européen a décidé de constituer une «commission temporaire sur la fièvre aphteuse». Elle va analyser les causes de la dernière épidémie et évaluer la qualité des contrôles pratiqués par l’Union européenne sur les importations de viande des pays tiers.

1

2

3

4

5

6

 

 

 

 

 

 


Прочитайте тексты из газет и установите соответствие между перечисленными в левой колонке тематическими рубриками A –G и текстами 1 – 6. Каждая тематическая рубрика соответствует только одному тексту, при этом одна из них лишняя. Занесите свои ответы в таблицу.

A. Culture

 

B. Finances

 

C. Petites
     annonces

 

D. Environnement

 

E. Politique

 

F. Sports

 

G. Commerce

1. La Conférence des enfants de la Méditerranée sur l’environnement s’est déroulée dans la banlieue de Tunis avec thème «L’avenir de la Méditerranée entre les mains des enfants». Qualifiée d’historique, elle a réuni des délégations de 17 pays.

2. Le choc de la 10e journée dans la poule 1 du Top 16 opposait dimanche le Stade toulousain, le champion de France, au Stade français, le plus ambitieux de ses challengers. Les Parisiens ont dû s’incliner (21-10), mais la victoire a coûté cher aux Toulousains. Clément Poitrenauld, leur jeune attaquant, a été blessé.

3. Au programme: rencontre des communautés Francophones de Moscou, vernissage «Peintres français de Moscou», cocktail, défilé de mannequins, tombola. Le tout dans une ambiance  conviviale. De 19h30 à 23h30. Renseignement  tél. 200 49 73.

4. La chaîne de supermarchés Auchan a ouvert mercredi 11 juin son troisième magasin dans la région de Moscou. Avec une surface d’environ 15000 m2, il a créé environ 900 emplois. Auchan atteint aujourd’hui les quelques 2800 employés en Russie.

5. Après la crise diplomatique entre les pays opposés à la guerre en Irak et les Etats-Unis, les sommets de Saint-Petersbourg et d’Enviant ont été l’occasion d’un remaniement des alliances avec le rapprochement des Etats-Unis avec les pays d’Europe de l’Est et à l’inverse le froid survenu entre l’Union européenne et ses voisins.

6. Le bureau de représentation de Gondrand à Moscou recherche un(e) assistant(e), bilingue franco-russe. Anglais apprécié. La connaissance du milieu transport /douane en nécessaire. Candidature à envoyer à l'adresse électronique de M. Laurent.

1

2

3

4

5

6

 

 

 

 

 

 


Прочтите сказку А.Садуйе «Цветок и Облако» и выполните задания 1 – 9, выбирая букву A, B, C или D. Установите соответствие номера задания выбранному вами варианту ответа.

Il était une fois une belle petite fleurette rose qui grandissait sur une colline de Provence. Autour d'elle s'étendait une terre couverte de buissons, de plantes sèches et parfumées, et quand les jeunes lapins venaient jouer aux premiers rayons du soleil, plus d'un la contemplait avec plaisir. Mais elle était si simplement petite et belle que les plus courageux se gardaient de la toucher pendant leurs jeux.

Vers le même temps, on voyait dans le ciel provençal, un joli nuage. Rond comme une tête, il avait des couleurs douces et changeantes comme celles de l'arc-en-ciel suivant les heures du jour. Gris, le matin, il devenait blond à midi, pour flamber le soir.

Or, un jour, notre fleur a levé la tête, a vu le nuage et l’a trouvé si charmant qu'elle est tombée amoureuse de lui. Lui aussi, il a aperçu la petite, a souri au passage et, comme elle devenait encore plus rose, a remarqué son trouble et est tombé amoureux d'elle à son tour.

Dès lors, buvant de l'eau de la terre par toutes ses racines, la fleurette grandissait, dressait la tête souvent et regardait tendrement le ciel. Et le petit nuage, toujours élégant, léger et changeant, passait et repassait au-dessus de la fleur en l'arrosant sans fin.

Hélas! les nuages sont vagabonds et capricieux de nature. Bientôt notre nuage en a eu assez de contempler la fleur et de tourner en rond dans un ciel toujours semblable. Il voulait voyager, connaître des mondes nouveaux.

Bien vite, il est remonté dans le ciel bleu et, libre dans l'espace, a disparu sans jeter un regard en arrière.

Et les jours sont passés, au soleil d'été. La terre était sèche, sans eau. Trop délicate, la fleurette mourait de soif la première. On la voyait périr petit à petit, mais, toujours courageuse, elle continuait à lever la tête vers un ciel pur et bleu.

Puis, cette tête s'est inclinée, la fleurette a perdu éclat et parfum, comme une petite chose vivante qui se meurt.

Or, tandis qu'elle mourait, un point gris montait à l'horizon, un point gris qui devenait plus grand et courait vite, vite. C'était le nuage, de retour de son voyage d'aventures et qui, dans un monde indifférent et ennemi, avait enfin compris tout le prix d'un véritable amour.

Mais il avait compris trop tard et, arrosant la petite fleurette qui mourait, il n’a pu lui-même que disparaître sur la colline, qui a bu ses pleurs.

Et c’est de ce temps-là que date l’epression : « Fondre en larmes. »

1. Où se passe l’action de ce conte?

A) En Bretagne.

B) En Provence.

C) En Italie.

D) En Espagne

2. De quelle couleur était la fleur?

A) Elle était blanche.

B) Elle était rouge.

C) Elle était rose.

D) Elle était jaune.

3. Comment était le nuage?

A) Il était rond comme une tête.

B) Il était rond comme un ballon.

C) Il était rond comme une pomme.

D) Il était rond comme une roue.

4. Pourquoi la fleur est-elle tombée amoureuse du nuage?

A) La fleur a vu le nuage, l’a trouvé si petit qu’elle est tombée amoureuse de lui.

B) La fleur a vu le nuage, l’a trouvé si gentil qu’elle est tombée amoureuse de lui.

C) La fleur a vu le nuage, l’a trouvé si rond qu’elle est tombée amoureuse de lui.

D) La fleur a vu le nuage, l’a trouvé si charmant qu’elle est tombée amoureuse de lui.

5. Quels défauts de caractère avait le nuage?

A) Il était vagabond et capricieux de nature.

B) Il était bon et timide de nature.

C) Il était méchant et paresseux de nature.

D) Il était cruel et brutal de nature.

6. Que voulait faire le nuage dans sa vie?

A) Il voulait comtempler la fleur et tourner en rond dans un ciel toujours semblable.

B) Il voulait passer et repasser au-dessus de la fleur en l’arrosant sans fin.

C) Il voulait voyager, connaître des mondes nouveaux.

D) Il voulait protéger la fleur de la chaleur et lui donner à boire.

7. Comment est parti le nuage?

A) Il a fait ses adieux avec la fleur.

B) Il l’a arrosée pour la dernière fois.

C) Il a disparu sans jeter un regard en arrière.

D) Il a disparu en pleurant.

8. Qu’est-ce que le nuage a compris de retour de son voyage dans un monde indifférent et ennemi?

A) Tout le prix d’un véritable amour.

B) Tout le prix d’un véritable sentiment.

C) Tout le prix d’une véritable amitié.

D) Tout le prix d’une véritable fidélité.

9. Quelle expression date de ce temps-là?

A) Fondre de chaleur.

B) Fondre des caractères.

C) Fondre en larmes.

D) Fondre les couleurs.


Прочитайте новеллу А.Моруа «Пелерина» и выполните задания 1 – 9, выбирая букву A, B, C или D. Установите соответствие номера задания выбранному вами варианту ответа.

LA PELERINE

- Connaissez-vous, a-t-il demandé, le charmant poète autrichien Riesenthal?

- Je ne l'avais, ai-je dit, rencontré qu'une fois. Je me souviens qu'il avait, ce jour-là, parlé de la Russie avec un mélange ravissant de simplicité et de mystère... Oui, vraiment, je ne l'avais vu qu'une fois et déjà je l'aimais mieux que bien des hommes que j’ai connus toute ma vie... Peu de temps après cette brève rencontre, j'ai appris sa mort, avec tristesse, mais sans surprise, car il avait à peine l'air d'un vivant... Depuis, bien souvent, en voyageant dans de différents pays, en France, en Allemagne, en Italie, partout j'ai rencontré des amis de Riesenthal... Tantôt c'est un homme, tantôt une femme, dont il a rempli la vie, formé l'esprit et qui, à cause de lui, est aujourd'hui plus délicat et plus sensible que les autres êtres humains.

- Je suis content de ce que vous me dites, a-t-il répondu, car j'étais un ami de Riesenthal. Comme vous, je l'avais un jour vu pendant une heure et n'avais pu l'oublier. Il y a trois ans, traversant mon pays, il s’est souvenu de moi, m'a écrit et s'est arrêté chez moi pour un jour. C'était au début de l'automne et déjà l'air était frais. J'habite au pied de hautes montagnes. Riesenthal, frileux et fragile, souffrait de n'avoir pas apporté de vêtements assez chauds. «Pourriez-vous, m’a-t-il dit en souriant, me prêter un pardessus?», Vous voyez que je suis beaucoup plus gros et plus grand que notre ami. Je suis allé chercher une pèlerine brune que, j'avais l'habitude de porter pour la chasse, pendant l'hiver. Riesenthal, amusé, m’a montré qu'il pouvait s'y envelopper deux fois et, ainsi roulé dans ma pèlerine, il s’est longtemps promené avec moi sous les arbres.

Ce jour-là, ma maison, mon jardin, les feuilles rougissantes, les hautes montagnes qui nous entouraient et, le soir, le feu de bois dans ma cheminée, lui ont tant plu qu'il a décidé de rester un jour de plus...

Ainsi, il resta deux semaines pendant lesquelles il a vécu roulé dans ma pèlerine. Enfin, il est parti, me laissant, en souvenir de ces jours, un poème... Quelques mois plus tard, j'ai appris sa mort.

L'automne qui a suivi cette mort, j’ai reçu une autre visite, celle d'un écrivain français dont j'aime le style transparent et que je connaissais alors très peu. Lui aussi s'était arrêté dans ma petite ville pour un seul jour, car il allait à Vienne. Pendant le déjeuner, la conversation était difficile. Il me semblait que nous étions trop différents l'un de l'autre, et j’ai compris avec regret que nous allions nous séparer sans avoir rien dit de sincère, ni de profond. Après le repas, nous nous sommes promenés sous les arbres jaunissants. Il se plaignait de l'humidité et je suis allé lui chercher la pèlerine de Riesenthal.

C'est un fait assez étrange, mais dès qu'il a eu ce vêtement sur les épaules, mon hôte a semblé transformé. Il est devenu confidentiel, presque tendre. Enfin, quand la nuit était tombée, une amitié était nouée et, comme jadis Riesenthal, ce visiteur d'automne, venu pour un jour, a passé chez moi deux semaines entières.

Après cela, vous imaginez que la pèlerine brune est devenue pour moi un objet très cher auquel j'associais, sans beaucoup y croire, un pouvoir symbolique et bienfaisant.

Au cours de l'hiver qui a suivi, je suis devenu amoureux d'une Viennoise, admirablement belle, Ingeborg de Dietrich. Elle appartenait à une famille noble et ruinée; elle gagnait sa vie en travaillant chez un éditeur. Je lui ai offert de l'épouser, mais elle était, comme toutes ces jeunes filles élevées après la guerre, fanatique d'indépendance et, tout en me laissant voir que je ne lui déplaisais pas, elle m’a dit qu'elle ne pouvait supporter l'idée de se lier par un mariage. Au printemps, Ingeborg a consenti à me rendre visite dans ma maison de Wienerwald. Le premier soir, nous sommes sortis, dans le jardin, après le dîner, et je lui ai dis: «Voulez-vous me faire un grand plaisir? Permettez-moi, au lieu de votre manteau, de placer sur vos épaules cette pèlerine... Je sais que vous n'êtes pas sentimentale... Ce désir doit vous paraître absurde... Mais c'est le premier soir que vous passez chez moi; accordez-moi cela, je vous en prie.»

Elle a ri et, tout en se moquant de moi avec beaucoup de grâce, elle a consenti.

Il s’est tu parce que, dans la brume du soir, au fond de l'allée une forme charmante glissait vers nous, enveloppée d'une pèlerine brune.

Vous connaissez ma femme? a-t-il dit.

1. Pourquoi les amis de Riesenthal gardaient-ils les meilleurs souvenirs de lui?

A) Il était très simple et mystérieux.

B) Il remplissait la vie de ses amis, il formait leurs esprits.

C) Il était délicat et sensible.

D) Il avait à peine l’air d’un vivant.

2. Pour combien de jours Riesenthal est-il venu chez l’auteur de ce récit?

A) Deux jours.

B) Sept jours.

C) Un jour.

D) Trois semaines.

3. Pourquoi l’auteur a prêté sa pèlerine à Riesenthal?

A) C’était au début de l’automne et déjà l’air était frais. Riesenthal, frileux et fragile, souffrait de n’avoir pas apporté de vêtements assez chauds.

B) C’était au début du printemps et l’air était encore frais. Riesenthal souffrait de n’avoir pas apporté de vêtements de chasse.

C) C’était au début de l’hiver et l’air était froid. Riesenthal, amateur de ski, souffrait de n’avoir pas apporté de vêtements spéciaux.

D) C’était au début de l’été mais l’air était encore frais. Riesenthal, voulant faire du camping, souffrait de n’avoir pas apporté de vêtements assez chauds.

4. Qui est venu chez l’auteur après Riesenthal?

A) Un écrivain russe.

B) Un écrivain autrichien.

C) Un écrivain français.

D) Un écrivain allemand.

5. Comment est devenu l’hôte dès qu’il a eu la pèlerine sur les épaules?

A) Il est devenu confidentiel, presque tendre.

B) Il est devenu hôstile et morose.

C) Il est devenu précis et amer.

D) Il est devenu sincère et profond.

6. Combien de jours l’écrivain français a-t-il passés chez l’auteur?

A) Un jour.

B) Trois jours.

C) Sept jours.

D) Deux semaines.

7. Comment était la jeune fille dont l’auteur était amoureux?

A) Elle était comme toutes les jeunes filles élevées après la guerre, fanatique d’indépendance.

B) Elle était comme toutes les jeunes filles élevées après la guerre, fanatique du foyer fmilial.

C) Elle était comme toutes les jeunes filles élevées après la guerre, fanatique des études.

D) Elle était comme toutes les jeunes filles élevées après la guerre, fanatique de paix.

8. Qu’est-ce que l’auteur à demandé à la jeune fille dans le jardin, après le dîner?

A) Il lui a demandé de chanter.

B) Il lui a demandé de placer sur ses épaules la pèlerine.

C) Il lui a demandé de mettre son manteau.

D) Il lui a demandé de devenir sa femme.

9. Quel pouvoir associait l’auteur à la pèlerine, sans beaucoup y croire?

A) Un pouvoir mystérieux et malheureux.

B) Un pouvoir étrange et amical.

C) Un pouvoir bizarre et profond.

D) Un pouvoir symbolique et bienfaisant.


Прочитайте текст и выполните задания – 7, выбирая букву A, B, C или D. Установите соответствие номера задания выбранному вами варианту ответа.

Je n’ai pas de personnalité

Grâce à mes années d’école primaire, j’obtenais des résultats honorables en calcul et en orthographe; d’autre part ma passion des mots m’avait permis de rapides progrès en anglais, et, avec l’aide du savant Bigot, quelques succès en version latine. En thème j’étais parfaitement nul: pourtant, j’apprenais par coeur mes leçons de grammaire, et j’avais la tête farcie de règles et d’exemples, mais je n’en comprenais pas l’usage, et je croyais en toute bonne foi qu’il était suffisant d’être capable de les réciter. Pour traduire une phrase, je cherchais les mots latins dans mon dictionnaire et je les alignais à la place des mots français: c’est pourquoi notre prof prétendait que j’étais un remarquable fabricant des barbarismes, alors que je ne savais même pas ce que c’était.

D’autre part, l’histoire ne m’intéressait plus: ces rois qui n’avaient que des prénoms, qui étaient tous parents et qui se faisaient la guerre, je n’arrivais pas, malgré leur numérotage, à les distinguer les uns des autres. D’ailleurs tous ces gens-là étaient morts depuis longtemps, ils ne pouvaient plus rien me donner ni me prendre: l’histoire ne parlait jamais que du passé.

La géographie m’amusait par moments, parce qu’on y rencontrait des personnages bien sympathiques: Marco Polo, Christophe Colombe et La Perouse, cuit à la broche par les cannibales dans son costume d’amiral. Mais les  péninsules, les caps, les affluents étaient vraiment trop nombreux pour moi.

C’est pourquoi, tandis que le fragile Oliva en sixième B, portait très haut la bannière de l’école de la rue de Lodi, je ne fis grand-chose pour la gloire du chemin des Chartreux. Par malheur il y avait dans ma classe Picot et Gilles, deux anormaux qui se disputaient toutes les premières places. Lorsque Picot n’était classé que le second, il en perdait l’usage de la parole pendant plusieurs jours.

Mon père qui avait espéré une année triomphale fut déçu par la médiocrité de ma moyenne générale et me fit des remontrances.

D’après Marcel Pagnol “Le temps des secrets”

1. Le héros de cet extrait était fort en ...

A) grammaire.

B) histoire.

C) géographie.

D) anglais.

2. Il adorait apprendre ...

A) les noms géographiques.

B) les mots anglais et latins.

C) le numérotage des rois français.

D) les règles de grammaire.

3. Le prof prétendait que cet élève fabriquait les barbarismes parce qu’il ...

A) apprenait les règles de grammaire par coeur.

B) n’était capable que de les réciter.

C) il avait la tête farcie d'exemples.

D) alignait les mots latins à la place des mots français.

4. Le problème de ce garçon est ...

A) paresse.

B) les difficultés de mémorisation.

C) l’absence de personnalité.

D) l’absence d’amis.

5. Le prof prétendait que le héros du texte …

A) fabriquait les proverbes.

B) fabriquait les barbarismes.

C) résolvait les problèmes.

D) comprenait l’usage des règles de grammaire.

6. Que signifie l’expression “porter haut la bannière de l’école”?

A) glorifier l’école.

B) trahir l’école.

C) faire citer l’école.

D) faire du tort à l’école.

7. Quelle phrase ne correspond pas au contenu du texte?

Le père de cet élève …

A) espérait la gloire de son fils.

B) n’espérait rien de bon.

C) était déçu par ses résultats.

D) lui a fait des remontrances.


Прочитайте текст и выполните задания – 7, выбирая букву A, B, C или D. Установите соответствие номера задания выбранному вами варианту ответа.

Voilà ce que c’est qu’un lycée.

Pendant les deux premiers mois, je fus entièrement dépaysé, et malgré l’intérêt de tant de nouveautés, il m’arrivait de regretter ma chère école du chemin des Chartreux, dont Paul me donnait chaque soir des nouvelles.

Tout d’abord, dans le lycée je n’étais plus le fils de Joseph, le petit garçon que tous les maîtres tutoyaient et qui jouait le jeudi ou le dimanche dans la cour déserte de l’école. Maintenant, j’étais l’étranger, chez les autres. Je n’avais plus “ma classe” et “mon pupitre”. Nous changions sans cesse de local, et les pupitres n’étaient pas à nous, car ils servaient aussi à d’autres, dont nous ne savions pas grand-chose, sauf parfois le nom, qui surgissait profondément gravé au couteau dans l’épaisse table de bois dur. Au lieu d’un maître, j’avais cinq ou six professeurs, qui n’étaient pas seulement les miens, car ils enseignaient aussi dans d’autres classes; non seulement, ils ne m’appelaient pas Marcel, mais ils oubliaient parfois mon nom! On ne voyait guère que leur buste dans leur chaire, comme ces centaures qui sont toujours à cheval, ou comme les caissières des grands magasins.

Enfin, j’étais cerné par un grand nombre de personnages tous différents les uns des autres, mais coalisés contre moi pour me pousser sur le chemin de la science. S’ajoutant à nos professeurs et à notre maître d’école, il y avait d’abord les “pions”, qui assuraient la police des récréations, surveillaient le réfectoire, “faisaient l’étude” du jeudi matin et dirigeaient les “mouvements”. Ces pions, en général débonnaires, étaient sous les ordres des deux surveillants généraux qui aiguillonnaient leur zèle.

Cette organisation me faisait peur, ses membres étaient vraiment trop nombreux, on ne pouvait ni les comprendre, ni les aimer, ni les séduire. Je regrettais M.Besson, qui n’était pas beau, mais qui savait tout; la preuve, c’est qu’il nous enseignait tout: le français, le calcul, l’histoire naturelle ou la géographie. Il n’était pas décoré et il me donnait parfois des taloches mais il souriait toujours...

D’après Marcel Pagnol “Le temps des secrets”

1. Le héros de cet extrait se sent … dans la nouvelle école.

A) heureux

B) calme

C) dépaysé

D) responsable

2. Comment les élèves voyaient leur professeur devant la classe?

A) tout entier

B) le buste

C) la tête

D) le nez

3. Quelle était l’attitude des professeurs envers l’auteur du récit?

Ils ...

A) le connaissaient bien.

B) le respectaient.

C) oubliaient son nom.

D) le saluaient toujours.

4. Avec quoi compare l’auteur la nouvelle école?

A) avec le pays étranger

B) la prison

C) sa propre maison

D) un grand magasin

5. Pourquoi le garçon regrettait son maître M. Besson qui lui donnait des taloches? M.Besson ...

A) était débonnaire.

B) beau.

C) savait tout.

D) parlait doucement.

6. Où le petit garçon jouait-il pendant ses jours libres?

Il jouait...

A) dans la classe.

B) dans la cour de l’école.

C) dans le magasin.

D) sur le chemin des Chartreux.

7. Le garçon était cerné par un grand nombre de personnages ... contre lui pour se pousser sur le chemin de la science.

A) révoltés

B) armés

C) assemblés

D) coalisés

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10



Управление финансами

важное

1. ФСС 2016
2. Льготы 2016
3. Налоговый вычет 2016
4. НДФЛ 2016
5. Земельный налог 2016
6. УСН 2016
7. Налоги ИП 2016
8. Налог с продаж 2016
9. ЕНВД 2016
10. Налог на прибыль 2016
11. Налог на имущество 2016
12. Транспортный налог 2016
13. ЕГАИС
14. Материнский капитал в 2016 году
15. Потребительская корзина 2016
16. Российская платежная карта "МИР"
17. Расчет отпускных в 2016 году
18. Расчет больничного в 2016 году
19. Производственный календарь на 2016 год
20. Повышение пенсий в 2016 году
21. Банкротство физ лиц
22. Коды бюджетной классификации на 2016 год
23. Бюджетная классификация КОСГУ на 2016 год
24. Как получить квартиру от государства
25. Как получить земельный участок бесплатно


©2009-2016 Центр управления финансами. Все права защищены. Публикация материалов
разрешается с обязательным указанием ссылки на сайт. Контакты